Actualités processeurs

Intel met Broadwell-E à la retraite

Tags : Broadwell-E; Intel;
Publié le 13/11/2017 à 11:12 par
Imprimer

C'est via un traditionnel Product Change Notification  qu'Intel vient de mettre à la retraite les déclinaisons Core i7 de Broadwell-E, soit les 6950X, 6900K, 6850K et 6800K lancés en août 2016 (cf. test).

Comme d'habitude tout ceci se fait dans la douceur puisqu'il Intel prendra les commandes de ses clients jusqu'en mai 2018, pour des livraisons pouvant s'étaler jusqu'en novembre 2018. Reste qu'en ce moment, ce sont plutôt des livraisons de Coffee Lake qu'on attend !

KBL-G : NUC et rumeurs sur les specs

Tags : Intel; Kaby Lake-G;
Publié le 10/11/2017 à 09:22 par
Imprimer

Un utilisateur a posté sur le forum Chiphell  une photo d'une carte mère utilisant le tout récent KBL-G. Cette dernière pourrait être destinée aux NUC "Hades Canyon" prévus pour le second trimestre 2018 et qui d'après les roadmap devaient combiner un KBL-H et un GPU additionnel… ce qui correspond à la configuration de KBL-G ! Ce NUC devrait, à l'instar du Skull Canyon, être un peu plus gros qu'à l'habitude.

Côté KBL-G diverses fuites nous en disent plus sur ces spécifications. Deux versions seraient ainsi prévues :

  • Core i7-8809G : 4C/8T à 3.1-4.1 GHz, 24 CUs à 1190 MHz, 4 Go de HBM2 à 800 MHz
  • Core i7-8705G : 4C/8T à 3.1-4.1 GHz, 24 CUs à 1000 MHz, 4 Go de HBM2 à 700 MHz

Tout ceci n'a rien d'officiel et est donc à prendre avec des pincettes. Les TDP respectifs de ces puces seraient de 100 et 65 watts tout de même. Même s'il est probablement configurable, la vidéo d'illustration le montrant intégré dans un ultra-portable semble quelque peu éloignée de la réalité !

A noter que la présence de 24 Compute Units parait un peu faible vu la taille du die de l'ordre de 220mm², à titre de comparaison Polaris intègre 36 CUs pour 232mm² et Vega 10 64 CUs pour 482mm². Certaines parties sont fixes et on ne peut donc pas obtenir le chiffre par un simple produit en croix à partir de Vega 10, mais on aurait pu s'attendre à un peu plus. Reste à savoir si ce nombre de 24 est le nombre de CUs réels ou simplement actifs.

Des CPU Intel avec GPU... AMD !

Publié le 06/11/2017 à 15:48 par
Imprimer

C'est par un simple communiqué de presse  qu'Intel vient d'annoncer le presque impensable : un CPU Intel pour portable incluant un GPU signé ni plus ni moins que par son concurrent de toujours, AMD.

Le communiqué d'Intel est très avare en détails pour cette puce que l'on connaissait sous le nom de code KBL-G. Intel indique qu'il s'agit d'un CPU de gamme "H", à savoir ses puces 35-45W destinées aux portables les plus puissants. Le constructeur indique que cette puce fera partie de sa 8ème génération mais en pratique, le die ressemble fortement à un die Skylake/Kaby Kake GT2 avec quatre coeurs.

Côté GPU, on retrouve ce qu'Intel annonce comme un design "custom pour Intel". Nous mesurons la taille du die sur les photos à environ 220mm2, ce qui place ce GPU au niveau d'un Polaris, ou plus probablement d'un demi Vega. Ce die graphique est accompagné de sa propre mémoire HBM2. Sa quantité n'est pas précisée mais on peut penser qu'il s'agit d'une puce 4 Go interfacée en 1024-bit. La bande passante dépendra de sa fréquence, si on reste sur un demi Vega ce sera 242 Go /s.

Aucune information n'est donnée sur le TDP mais l'on peut légitimement s'attendre à quelque chose d'assez gourmand, Intel mettant en avant des performances discrete dans les jeux pour cette solution intégrée bien particulière.


Intel met en avant le gain de place pour l'intégration qui pourrait se traduire en théorie par des designs plus compacts (le constructeur indique que la hauteur moyenne des modèles H avec GPU est de 26mm), même si étant donné le TDP probable de ces solutions, la batterie dictera en grande partie le design de ces portables !

Cette annonce, qui reste malgré tout surprenante de la part des deux acteurs en question, ne l'est pas totalement quand l'on suit ce qui s'est passé ces dernières années avec les solutions IGP d'Intel. Car peu importe la manière dont Intel tourne la chose dans son blog, faire appel aujourd'hui à AMD est accepter la défaite de sa stratégie IGP sur le "haut de gamme" mobile à base d'IGP plus larges accompagnés de mémoire eDRAM, qui avait culminé avec l'annonce et le lancement (infinitésimal dans des NUC uniquement) des GT4e.

Côté AMD si l'on pourra toujours dire que le constructeur coupe l'herbe sous le pied de ses Raven Ridge, en pratique les puces ne seront pas placées face à face en termes de performances, le GPU (et le TDP total) étant significativement plus gros sur cette puce Intel.

D'un point de vue stratégique, l'alliance des deux constructeurs doit surtout être vue dans les conséquences des retards et des non livraisons des solutions IGP haut de gamme d'Intel qui ont conduit Apple a retarder le renouvellement de ses Macbook Pro, les modèles lancées disposant tous sur le haut de gamme d'un GPU AMD "discret" là ou des solutions intégrées "Intel only" existaient auparavant.

Cette puce résout donc avant tout un problème d'Apple, ce qui explique en grande partie que l'on ne s'attend pas à voir plus de deux SKUs annoncés. Elles devraient cependant se retrouver chez d'autres OEM, Intel n'indiquant simplement dans son communiqué que plus de détails seraient données au premier trimestre 2018. On peut légitimement penser que le constructeur pourrait profiter du CES pour en dire un peu plus.

Reste que si cette annonce résout à court terme un des problèmes concrets des IGP d'Intel, cela ne cache pas le fait que depuis Skylake lancé en 2015, nous n'avons vu aucun changement architectural graphique chez le constructeur dont la stratégie graphique semble quelque peu en panne depuis un long moment. Ce n'est pas le lancement limité de ces puces qui résoudra le problème plus largement, un accord plus global de licence entre les deux marques n'étant pas à l'ordre du jour.

Bon résultats d'Intel, Cannonlake mi-2018 ?

Publié le 27/10/2017 à 17:49 par
Imprimer

Intel a également annoncé ses résultats pour le troisième trimestre 2017. Avec 16,1 milliards de $ de chiffre d'affaires le géant se porte bien avec une hausse de 2% par rapport à l'an passé, et même 6% en excluant les chiffres de McAfee qu'il a cédé depuis. La marge brute est baisse d'un point à 62,3%, ce qui n'empêche pas Intel d'afficher une marge opérationnelle de 5,1 milliards de $ !

Dans le détail les ventes concernant les PC sont stables à 8,9 milliards de $ mais avec une marge opérationnelle passant de 37 à 41%. Les ventes liées aux Notebook progressent de 2% alors que sur Desktop Intel enregistre une nouvelle baisse de 6%. Au global le nombre d'unités est en baisse de 7%, compensé par une hausse identique du prix moyen.

Côté serveur les ventes augmentent de 7% pour atteindre 4,9 milliards. Les groupes Internet of Things, Non-Volatile Memory et Programmable Solutions affichent des croissances à 2 chiffres (23, 37 et 10%) mais avec des ventes sous le milliard (849, 891 et 469 millions).

Concernant l'avenir, le 10nm dans des produits commerciaux 2017 s'éloigne définitivement. Car si Intel confirme qu'il livrera en faible volume un produit 10nm d'ici à la fin de l'année, il n'est plus question que d'une montée en puissance de la production au premier semestre suivit d'une disponibilité en volume importants et de systèmes qu'à compter du second semestre !

Hausse des ventes de 26% pour AMD

Tags : AMD; Résultats;
Publié le 27/10/2017 à 14:56 par
Imprimer

AMD a annoncé pour son troisième fiscal 2017 un chiffre d'affaire de 1,64 milliards de $ soit une hausse importante de 26% par rapport au troisième trimestre 2016 ! La marge brute, en excluant une charge exceptionnelle de l'an passé, augmente de 4 points pour atteindre 35%, ce qui permet au bénéfice opérationnel d'atteindre 155 millions contre 70 millions il y a un an (et 293 millions de pertes avec la dite charge).

C'est le segment Computing and Graphics qui tire le gros de la croissance puisqu'il est en hausse de 74% sur un an pour atteindre 819 millions de $, alors que le segment Enterprise, Embedded et Semi-Custom est stable à 824 millions. En termes de bénéfice opérationnels ils sont respectivement à 70 et 84 millions, contre 66 millions de pertes et 136 millions de bénéfices il y a un an.

On ne sait pas dans le détail ce qui a mieux marché entre les CPU et les GPU, AMD précise seulement que le prix moyen des CPU comme des GPU est en hausse significative sur un an, et que le volume de GPU est également en hausse.

Lors de la présentation de résultat, Lisa Su a par ailleurs confirmé qu'elle prévoyait un "refresh" 12nm pour une partie des produits AMD en 2018, tout en précisant qu'il s'agissait surtout de bénéficier d'un effet d'aubaine puisque le travail pour y passer serait léger, le plus gros des troupes préparant les futurs produits en 7nm.

Top articles